Homepage

Le Modèle

Propositions projets

Articles publiés

Technologies

Informations annexées

Downloads

Informations Bakens Verzet

 

 

ONG Bakens Verzet (“Une autre voie”)

1018 AM Amsterdam, Pays Bas

Rég.numéro 34235506  Chambre de Commerce Amsterdam

BTW/TVA nr. NL8150.17.972 B01

Banque: Triodos Bank : IBAN NL90 TRIO 078.13.27.598

 

Direction

T.E.(Terry) Manning

Schoener 50, 1771 ED Wieringerwerf, Pays Bas

Tél 0031-227-604128;

E-mail: (nomàfindeligne)@xs4all.nl; Homepage: http://www.flowman.nl :  bakensverzet

 

 


 

«L’argent n’est pas la clef qui ouvre la porte au marché mais la clenche qui la barre. »

Gesell Silvio, «The Natural Economic Order »

Version anglaise révisée, Peter Owen, Londres 1948, page 228

 


 

MODÈLE POUR PROJETS DE DÉVELOPPEMENT INTÉGRÉ AUTO-FINANCÉ ÉCOLOGIQUE ET DURABLE À FAVEUR DES PLUS PAUVRES AU MONDE

 


 

Plan National de Développement Intégré “Gabon 2015”

 

Préparé par l´ ONG Coeur d’Amis, Pays Bas
                    mbigou66@yahoo.fr

 

en association avec

Association Gabon Initiatives Jeunesse, Libreville

 

et

 

La  ONG Stichting Bakens Verzet,  PAYS-BAS

Direction : T.E.Manning

Schoener 50, 1771 ED Wieringerwerf, Pays Bas

Tel. 0031-227-604128

E-mail : bakensverzet@xs4all.nl

Website : www.flowman.nl

 

Version 03 : 14 Mai, 2009

 

1. Le cadre du projet :

 

 

CADRE D’ACTION DU PROJET

Rédaction dans le cadre des buts du Millenniumn 2015 d’un plan de reconstitution durable du milieu par un développement intégré à bénéfice de tous les habitants de la République du Gabon à travers l’introduction des systèmes économiques de monnaie locale et des micros- crédits sans intérêt pour la prévention et la protection de l’environnement; l’alimentation en eau potable et l’assainissement, l’ éducation à l’hygiène et la fourntiure d’autres structures sociales, productives et de service pour une meilleure qualité de vis pour tous.

TITRE DU PROJET

“PLAN NATIONAL DE DÉVELOPPEMENT INTÉGRÉ  «GABON 2015 »”

 

 ORGANISMES DEMANDEURS

 

Organisation Coeur d’Amis, Pays Bas;  ONG Stichting Bakens Verzet, Pays Bas; Association Gabon Initiatives Jeunesse ;( éventuellement autres membres Consortium ONG’s du Gabon);  l'Université Omar Bongo, Libreville

MONTANT DU PROJET  

Euro 440.000

TAUX DE CHANGE

Euro 1 = F CFA 655.957

DURÉE DU PROJET

Avec +/- 60 étudiants, 3 mois à partir de la mise à disposition effective du montant du projet et des Locaux/ordinateurs/moyens transport (peu) mis à disposition des partenaires universitaires.

DATE DE DÉBUT

Juin 2009

DATE DE TERMINATION

Octobre 2009.

MONTANT SOLLICITÉ

Euro 440.000

PARTICIPATION DEMANDÉE

25% Ministère de l’Agriculture de l’élevage et du développement rural

25% Ministère de la Planification et de la Programmation du Développement

25% Minisère de la Santé et promotion de la femme

25% Ministère des petites et moyennes entreprises, de l’économie et de la lutte contre la pauvreté

BAILLEURS DE FONDS  GABONAIS

100 %

 

 

2.0 Informations sur le demandeur.

 

FONDATION CŒUR  D ‘AMIS ;    info@coeurdamis.com;  Compte bancaire numéro 78 67 12 090 Triodosbank

L'association  Amicale Boumi Louetsi

L'Association Mbigou Solidarité.

 

2.1 Coordonnées du demandeur.

 

Nom organisation

 

Date arrêté de formation et approbation statuts

 

Adresse

 

Ville

Libreville

Province

 

Pays

 

Téléphone (y compris code pays)

 

(Éventuel) Téléphone mobile

 

Fax

 

Adresse e-mail

 

Nom du représentant

 

Position représentant

 

Profession représentant

 

Objectifs selon les statuts

 

 

2.2 Informations bancaires du demandeur.

 

 

Nom du propriétaire du compte

 

Nom et adresse de la banque

 

Numéro du compte

 

Code de la banque

 

Numéro IBAN de la banque

 

Code SWIFT de la banque

 

Références internes (cas échéant

 

 

 

2.3  Références du demandeur (cas échéant)

 

Le demandeur est un consortium (une plateforme) formé de (numéro) ONGs Gabonaises de base qui s’occupent du développement au Gabon. Le consortium a été constitué au but de réaliser le projet le sujet de cette application. Les Statuts de la ONG sont ci-joints.

 

Chaque partenaire du consortium a eu des contacts à bialleurs de fonds divers. En voici quelues-un:

 

(liste des billeurs avec lesquels les partenaires on eu des rapports de coopération)

 

(Liste des références bancaires, personnelles, du demandeur).

 

3.Résumé de l’action:

 

3.1 Brève description de l’action proposée.

Le projet se réfère à la rédaction d’un plan national pour le territoire Gabonais pour la réalisation des buts du Millennium, suivant la méthodologie dont au Modèle pour projets écologiques et durables de développement intégré écrit par la ONG Hollandaise «Bakens Verzet » (Un autre voie).  Le Modèle présente une nouvelle vision des rapports entre les structures sociales, financières productives et de service nécessaires au développement intégré permet d’offrir une gamme entière de services durables à tous les habitants sans exclusion des +/- 30 zones de projet en question, à un coût inférieur à celui d’un projet conventionnel d’hydraulique villageoise. Chacun des +/- 30 projets sera par la suite défini en détail avec les habitants mêmes, qui prendront parti actif à leur exécution. Ils participeront à l’organisation des activités. Ils administreront et maintiendront toutes les structures mises en place, dont ils seront les propriétaires. Un rôle important est réservé aux femmes.

Le montant du projet pour la préparation du Plan National est Euro 440.000.

3.2 Brève description du cadre national (Gabon).

Cette proposition se réfère aux décisions prises en rapport au Millennium Development Goals (MDGs) adoptés en 2000 au but de réduire entre 2015 du 50% la proportion de la population mondiale sans accès durable à de l’eau potable saine, et à celles prises en 2002 à Johannesburg, pendant la Conférence Mondiale sur le Développement Durable (World Summit on Sustainable Development (WSSD)) à faveur de la réduction du 50% des populations sans accès aux services d’assainissement durable et du développement de structures intégrées et efficaces de la gestion des ressources en eau.

Le Gabon se touve à la position 119 sur les listes du Rapport sur le Développement Humain publié (2008) de la UNDP. Il s’agit d’un pays a-typique, avec beaucoup de richesses naturelles et une population faible concentrée d’ailleurs dans quelques grands centres urbains. On assère un bon couvrage de l’éducation et sanitaire avec une école et un centre santé dans chaque village. Aumoins 80% des habitants auraient accès à de l’eau saine, et le 95% à des services d’assainissement. Le pays possède des moyens financiers propres provenant de l’exploitation des résserves du pétrole.

Cependant, pour assurer une amélioration de la condition de vie de tous les Gabonais a-t-on besoin de nouveaux concepts d’approche au développement intégré durable qui puissent les garantir une gamme complète de services essentielles à une bonne qualité de vie réalisés dans le cadre d’une mobilisation économique locale puissante et générale, à très faible coût.

Le “PLAN NATIONAL DE DÉVELOPPEMENT INTÉGRÉ GABON 2015” établira une stratégie de développement intégré durable nationale à couverture, avec +/- 30 de projets  rédigés aux termes du Modèle, de la population Gabonaise entière.

3.3 Populations moins favorisées et vulnérables.

La proposition se base sur la rédaction d’un plan national pour l’amélioration de la qualité de vie de tous les habitants du Gabon sans exception et en particulier de celle des femmes, des enfants, et des plus pauvres.

Au cours de l’exécution des +/- 30 projets individuels rédigés au cours de la rédaction du Plan National les habitants eux-mêmes, et en particulier les femmes, se mobilisent en se créant des milliers d’emplois (quatre mille environ) durables. Ils mettront en place une gamme complète de structures sociales, financières, productives et de service locales. Les projets individuels ne se limiteront pas donc à l’alimentation en eau et à l’assainissement. Ils couvriront en plus, à titre d´exemple, des structures d’éducation à l’hygiène et de gestion autonome des services de recyclage des déchets organiques et non au niveau locale, des systèmes de monnaies locales, des systèmes de micro-crédits sans intérêts pour l’augmentation de la productivité, des structures pour la production locale de la plupart des biens nécessaires aux structures de base, des systèmes d’éclairage pour les études, la production locale des fourneaux à cuisine à rendement élevé pour l’élimination de la fumée à l’intérieur et autour des habitations et des mini-briquettes combustibles pour les faire fonctionner, des systèmes de récolte d’eau pluviale, la constructon (cas échéant) d’écoles, (cas écheánt) de centres pour infermières, (cas écheánt) de points de distribution de produits pharmacéutiques, (cas écheánt) des services ambulances à bicyclette, des structures pour le stocakge des denrées alimentaires, et des moulins pour la préparation des aliments. Les structures d’alimentation en eau saine constitueront toutefois en toute probabilité le volet à contenu d’investissement formel en Euro le plus élevé à cause des éléments qui ne peuvent pas être fabriqués localement.

3.4. Rapport aux objectifs et aux principes directeurs du Millénnaire du Développement.

Le Plan National proposé prévoit la rédaction de  +/- 30  projets dont chacun prévedra le développement de nombreuses infrastructures sociales, financières, productives et de service physiques et durables permanentes qui deviennent propriété des habitants locaux, à la gestion desquelles les femmes joueront un rôle déterminant. Les habitants participeront par la suite à la conceptualisation, à la mise en œuvre et au contrôle des projets. Ils organiseront, administreront et maintiendront aux propres frais de façon durable toutes les structures mises en place. La contribution mensuelle faite par chaque famille dans leur Fonds Coopératif de Développement Local à couverture de la fourniture des tous les services de base sera à la portée des familles les plus pauvres à travers un système de sécurité (garantie) financière à trois niveaux qui fait parti intégré des structures créées. Les systèmes durables d’éducation à l’hygiène, d’alimentation en eau potable, d’assainissement «éco-sanitaires» au niveau des ménages, de recyclage des ordures organiques et non, et d’élimination de la fumée à l’intérieur des maisons contribueront à l’amélioration des conditions de santé en particulier des femmes et des enfants. L’élimination de l’utilisation du bois pour la cuisine portera à une forte réduction des émissions de CO2 et à la protection durable des forêts qui se trouvent sur le territoire national.

Le Plan National établira +/- 30 projets locaux chacun desquels établira une économie locale complète qui sera volontaire, coopérative, sans intérêts, sans inflation et entièrement gérée par la communauté elle-même.

Les projets individuels, une fois implémentées, dans leur ensemble achèvront tous les objectifs du Millénnaire du Développement au Gabon.

3.5 Valeur ajoutée du Plan National.

Le Plan national dont à l’action proposée est tout à fait innovatif.  Pour 18.75 Eurocents (Euro 0.1875) (+/- 123 Cfa)  par habitant compte-on dans la pratique de jeter les bases au niveau national pour l’élimination de la pauvreté en République du Gabon sur une période de 7 ans, à travers la rédaction de +/- 30 projets qui ensemble  fourniront une gamme entière de structures de base nécessaires à une bonne qualité de vie de tous les habitants de la République du Gabon, pour créer de façon durable plusieurs milliers d’emplois (120.000 environ) individuels et coopératifs pour établir des systèmes de monnaie locale permettant l’échange sans limite des biens et services produits localement; pour mettre à disposition des toutes les familles Gabonaises des micro-crédits sans intérêts pour un montant total moyennement de Euro 2.600 par famille sur chaque période de 10 ans, et pour l’augmentation de leur productivité.

Les +/- 30 projets locaux rédigés selon le Plan pourront être mis en exécution à partir de Juillet 2009 à condition de la mise à disposition du capital formel initial (soit Euro 75 ou  Cfa 50.000 par personne).  Le montant nécessaire pour tous les 1.600.000 habitants du Gabon sera Euro 120.000.000, soit Cfa 79.000.000.000 environ. En principe les +/- 30 projets prévus pourront tous être réalisés avant 2015. Au cas de limitations financières commencera-t-on avec les zones rurales les plus pauvres pour étendre par la suite les activités aux centres habités plus grands.

3.6 Les résultats pratiques à brève terme du Plan National.

La rédaction du Plan National de Développement Intégré Gabon 2015 porte à :

-Une documentation détaillée intégrée permettant le développement intégré au niveau National du Gabon.

-L’identification (cas écheant, la confirmation) des structures sociales, financières, productives, et de services nécessaires à une bonne qualité de vie de tous les habitants du Gabon, y comprises celles de la fourniture en eau potable, de l’assainissement, de l’éducation publique, et santé public.

-L’identification (cas écheant, la confirmation) des structures sociales, financières, productives, et de services nécessaires à une bonne qualité de vie de tous les habitants de chacune des +/- 30 zones de projet à  +/- 50.000 habitants prévues du Plan.

-Une indication de l’ordre de priorité  pour l’exécution des projets individuels au cas où ils manquent des fonds pour leur implémentation collective.

- La formation  professionnelle de coordonnateurs pour chacun des +/- 30 projets individuels prévu du Plan National.

3.7 Les résultats pratiques à moyen terme du Plan National.

Sujet toujours au financement des projets inviduels peut-on commencer immédiatement à leur exécution.

Au cas des projets pilot, pourrait-on les avoir terminé le 31/12/2011.

Au cas de l’éxécution contemporaine de tous les +/- 30 projets, pourrait-on les avoir terminé le 31/12/2013.

L’éxécution de chaque projet individuel signifie l’achèvement de tous les objecifs du Millénnaire dans la zone de projet intéressé.

L’éxécution de tous les 30 projets individuels signifie l’achèvement de tous les objecifs du Millénnaire au Gabon..

3.8 Les résultats pratiques à long terme du Plan National.

Chaque zone de projet indivduel constitue une économie locale coopérative,  puissante, sans intérêts, sans inflation où l’initiative individuelle et la compétition léale puissent fleurir. Les +/- 30 économies locales travaillent en collaboration pour constituer une économie nationale forte et sans endettement.

3.9 L’évalutation des résultats du Plan National.

Le succès du Plan sera mesuré comme suit :

1. Physique :

L’existence de +/- 30 documentations complètes des projets individuels et de celle du Plan national incorporant tous les projets individuels.

2. Contenu :

Le Plan National rédigé doit être conforme les principes dont au Modèle pour projets de développement intégré local auto-financés, écologiques et durables publié au site web www.flowman.nl

3. Publication :

Le Plan National sera publié ; informations à la presse nationale et internationale ; copies aux autorités régionales et nationales du gouvernement Gabonais, publication au site web www.flowman.nl ; publication au système Developement Gateway des Nations Unies.

4. Audit final et publication du même.

Déposition du rapport d’audit final sur le projet, son approbation de la part des bailleurs de fonds, et sa publications.

 

4. Méthodologie et durabilité des +/- 30 projets rédigés au cours de l’exécution du Plan National.

 

4.1 Activité proposée appropriée, pratique et cohérente.

Le Plan National de Développement Intégré pour la République du Gabon ici prévu constitue la rédaction de +/- 30 projets écologiques et durables de développement intégré chacun pour 50.000 habitants environs et la formation d’un environnement économique coopératif local sans intérêts, sans inflation, et sans but de lucre dans le cadre duquel les initiatives particulières et la compétition économique puissent fleurir. Dans leur ensemble, les +/- 30 projets suite à leur exécution donneront emploi direct à 10% environs de la population adulte et influenceront de façon puissante le développement économique du restant 90% de la population. Toutes les structures sociales et économiques et les services à mettre en place des +/- 30 projets seront créées, gérées et maintenues par les populations, qui en seront en même temps les propriétaires, de façon durable et sans qu’on y ait besoin d’aucune subvention publique suite à leur formation. Ces structures locales économiques et de gestion autogérées seront mises en place dans le cadres de chaque projet prévu au cours d’une série de “capacitation workshops” suivant la méthodologie du sociologue Brésilien Clodomir Santos de Morais. La séquence de réalisation de ces workshops est critique.

Les principes nouveaux de développement intégré et durable prévu du Modèle sur la base duquel les +/- 30 projets prévus du Plan seront succéssivement mis en exécution prévoient une séquence prédéterminée d’activités qui offriront une garantie optimale aux bailleurs de fonds de chacun des projets pour ce qui concerne l’utilisation de leurs fonds. On commencera avec la formation des structures sociales, soient des clubs d’hygiène (plate-forme pour la participation des femmes), des commissions réservoir ou de développement local, des commissions forage (structure au niveau intermédiaire), et une structure de direction autogérée au niveau du projet. On poursuivra avec la formation des structures financières, soient le système de monnaie locale SEL-LETS, soit la structure pour les micro-crédits autofinancés sans intérêts. Enfin organisera-t-on la formation des structures productives pour la fabrication, dans le cadre des structures financières créées, de beaucoup des produits dont on aura besoin pour les services de base comme celui de l’alimentation en eau potable et celui de l’assainissement. À ce point ont sera prêt à mettre en place les strcutures de service prévues.

4.2 Participation des groupes cibles aux +/- 30 projets rédigés au cours de l’exécution du Plan National.

Le Plan National prévoit la rédaction des +/- 30 projets prévus.  Il ne comprend pas l’exécution pratiques des projets individuels y prévus. La mise en exécution des projets individuels dépendra des moyens mis à disposition des Ministères du gouvernement intéressés au développement intégré national. On peut commencer avec la réalisation d’un ou quelques projets pilotes.

Le Modèle assume dans la pratique une absence totale de structures existantes. Au cas du Gabon, il se peut qu’il y aient des structures valables existantes. Cela signifie que le contenu de chacun des +/- 30  projets individuels prévus devra être adapté cas à cas aux conditions existantes locales.

La description suivante de la séquences des activités principales s’entend par conséquence indicative. Elle reste sujette à des adaptations de projet à projet.

Au cours de la réalisation de chacun des +/- 30 projets dont au Plan national établira-t-on d’abord +/- 200 Clubs de Santé basés sur des groupes de 40 familles (200-300 personnes). Ils constitueront une plate-forme qui permettra aux femmes de s’organiser et de participer en bloc aux réunions pour le développement local et de participer de plein droit aux

Une fois que les clubs de Santé sont en opération, établra-t-on 200 commissions réservoir autrement nommées commissions locales de développement. Elles seront basées sur les mêmes groupes de 40 familles (200-300 personnes). Les commissions réservoir compteront de 3 à 5 personnes, dont toutes ,ou bien la plupart, seront femmes. Elles constitueront le cœur du projet. Les commissions réservoir nommeront à leur tour 35 commissions forage. Les commissions forage nommeront une commission centrale à 35 membres, qui nommera et contrôlera les activités d’une direction de projet qui aura 5-9 membres y compris les membres du secrétariat.

Etablies les commissions des réservoirs et des forages, pourra-t-on procéder à la formation des systèmes monétaires locaux qui donneront aux populations les moyens pour effectuer le transfert de tous les biens et les services produits et consumés à l’intérieur de la zone du projet. À ce point, l’art deviendra d’identifier et d’utiliser des technologies qui permettront la production dans la zone du projet en question de la plupart des biens et des services nécessaires au développement local avec 100% de valeur ajoutée locale. Tels biens et services pourront être produits, installés, entretenus, et payés dans le cadre des systèmes monétaires locaux mis en place, sans avoir besoin de monnaie formelle. Un exemple est la possibilité de la production, l’installation, la gestion, et l’entretien du système complet d’assainissement à compostage à sec (éco-sanitaire) prévu des projets locaux sans avoir besoin d’un centime de monnaie formelle. Les frais de gestion des systèmes monétaires locaux seront couverts dans le cadre des systèmes mêmes.

Une fois que, dans le cadre de chacun des +/- 30 projets rédigés prévus. les systèmes monétaires locaux seront en place, pourront-on faire une distinction entre ce que peut être réalisé dans le cadre des systèmes monétaires locaux et ce qu’on doit “importer” dans la zone du projet. Pour ce qui concerne les services urgents de base tels l’alimentation en eau potable, fera-t-on recours au capital des bailleurs de fonds pour le financement des biens et services qui doivent être «importés » et payés en monnaie formelle (Euro). Pour les autres initiatives établira-t-on des structures de micro-crédit sans intérêts. Ces structures recycleront sans intérêts les contributions mensuelles (montant à Euro 0.60 par personne pendant les premiers 4 ans, de suite à Euro 0,75 par personne) versées des habitants dans leur propre Fonds Coopératif de Développement Local. On générera des crédits sans intérêts nécessaires à l’achat des biens destinés à l’augmentation de la productivité locale et qui ne peuvent pas être produits localement. Les frais de gestion des structures de micro-crédit soront couverts dans le cadre des systèmes monétaires locaux. Les Fonds Coopératifs de Développement Local fonctionneront utilisant des fonds fournis par les populations. Les Fonds seront les leurs. Elles en seront les propriétaires. Elles seront responsables de leur gestion, avec le support professionnel des Coordonnateur de chaque projet et de leurs assistants.

Une fois en place les systèmes de micro-crédit et des monnaies locales dans chacune des zones des +/- 30 projets rédigés du Plan, peut-on procéder à la formation des unités de production, et notamment des usines pour la production d’articles à base de composites d’anhydrite, par exemple des produits nécessaires aux structures d’alimentation en eau potable tels les réservoirs, l’aménagement des forages, des récipients. Dès que leur capacité de production ne leur permettront, commenceront-elles la fabrication des systèmes sanitaires et d’autres articles parmi lesquels des foyers à cuisine à rendement élevé, des dalles pour les pavés des pistes à piétons et bicyclettes, des éléments de construction etc. Supposant que des dépôts d’anhydrite se trouveront dans la zone du projet, la production de tels articles aurait lieu sans qu’on ait besoin de monnaie formelle.

4.3 Impact durable des +/- 30 projets locaux rédigés au cours de l’exécution du Plan National.

Le Plan National est constitué de la rédaction de +/- 30 projets de développement intégré local écologique et durable.

Le +/- 30 projets rédigés ne s’occuperont pas de toutes les initiatives qui pourront avoir lieu dans le cadre des structures créées dans la zone du projet en question, car elles seront aussi variées que les désirs et l’imagination des habitants. Tout service retenu par les habitants de la zone de chaque projet d’importance primaire pouura être en principe encadré dans le projet. Par exemple l’établissement d’une petite station radio locale. D’autres initiatives typiques comprendront la mise en place de points de pasteurisation et vente du lait, la création de facilités de stockage pour les aliments destinés à la consommation locale, la création d’une banque de semences, le drainage et la formation des places de marché, (cas écheánt) un service d’ambulances à bicyclettes, (cas écheánt)  la construction d’écoles, (cas écheánt)  l’établissement de centres pour la distribution de medicaments.  Pour quelques’une des ces initiatives aura-t-on prévu une voix à part au bilan ; les autres auront lieu dans le cadre des structures mises en place du projet.

Les contributions faites par les habitants de chaque zone de projet dans leur Fonds Coopératif de Développement Local permettront la création progressive d’un fonds en compte capital important (Euro 3.750.000 - Cfa 2.460.000.000 environ - sur 10 ans) à couverture des extensions des services et du renouvellement à long terme des structures en compte capital. Jusqu’au moment où l’on n’en eût besoin, ces fonds seront recyclés sans intérêts pour le financement des micro-crédits. Au moment d’utilisation de tout ou d’une partie du capital du fonds, le montant y disponible pour les micro-crédits se réduira provisoirement. Puisque les familles continueront à payer leurs contributions mensuelles, le fonds se constituera de nouveau, le montant disponible pour les micro-crédits s’augmentera de nouveau, jusqu’à ce que on n’ait besoin de faire de nouveau des investissements en compte capital et de commencer un cycle nouveau.

La vision d’intégration globale sur laquelle le projets rédigés au cours du Plan se base permettra aux habitants de chaque zone de projet de recouvrir toutes, ou au moins une partie de leur contributions mensuelles à travers des épargnes réalisées comme conséquence des résultats directs du projet. À titre indicatif, les populations ne devront plus par exemple payer en monnaie formelle séparément de l’eau potable, ni acheter du bois pour la cuisine, ni payer des frais pour le recyclage des ordures. Il se peut même que les projets se qualifieront pour des certificats CER de réduction d’émission de CO2 sous le traité de Kyoto. Au cas de coordination au niveau National, devra-t-on réussir à se qualifier au financement indirect de l’initiatif national par moyens des certificats CER émis aux termes de Kyoto. Supposant des épargnes de 6.5kg de bois ou équivalent par famille par jour, réalisera-t-on des épargnes de 65 tonnes de bois par jour, ou bien 23725 tonnes de bois par an par projet. Converti en tonnes de CO2, cela fait 18705 tonnes de CO2 par an. Supposant une valeur de marché de Euro 11.65 per tonne de CO2 (23 Janvier 2009), le montant du crédit  disponible s’approcherait à Euro 275.000 par projet par an par projet, en addition (cas écheánt)  à d’autres épargnes sur les frais et sur le temps dédié des femmes à la recherche du bois. Pour 30 projets cela monte à Euro 8.250.000 (Cfa 5.412.000.000) par an. Sur les dix ans, ces crédits souffiraient pour financer les 30 projets prévus.

Les +/- 30 économies locales mises en place en exécution des projets individuels prévus seront mises en réseau, soit au niveau de Province, qu’au niveau national. Les monnaies locales  SEL-LETS  opérant au Gabon et éventuellement dans d’autres pays, auront la même base de référence. Les débits et les crédits pourront être transférés d'un système SEL-LETS à l'autre à fin de faciliter l'exportation et l'importation de biens et services entre les systèmes.. Pas tous les biens et services seront transférables, car cela pourrait porter à la fuite de richesse d'un système à l'autre. Les systèmes SEL-LETS fonctionnent mieux lorsque les ressources financières restent équilibrées dans chacun des systèmes. Les coordinateurs des systèmes SEL-LETS, ayant reçu les recommandations des usagers, décideront quels biens et services peuvent être “exportés” ou “importés”. Par exemple un produit en composites de gypse fabriqué dans le groupe A pourrait être exporté vers le group B. De l'étoffe faite dans le groupe B pourrait être exportée vers le groupe A. La verdure et les fruits qui ne sont pas cultivés d’une part, pourront être importées des autres groupes pour y augmenter la diversité de l'alimentation.

Le but du réseau est d'assurer l'équilibre des exportations et importations entre les monnaies locales. En effet, une solde débiteuse importante d'un groupe SEL-LETS vers un autre représenterait une fuite de ressources de l'un vers l'autre. Les coordinateurs des groupes locaux devraient à ce point prendre de mesures pour corriger la situation. Ils pourraient par exemple provisoirement augmenter la gamme de biens et services exportables du groupe débiteur vers celui créditeur, ou bien organiser des marchés spéciaux pour la vente de produits du groupe débiteur dans la zone du groupe créditeur.  La clef du succès du système reste le concept que les exportations et les importations de chaque groupe restent en équilibre, tendant vers le zéro.

4.4 L’analyse des risques.

Le projet est contitué de la récolte et l’organisation systématique à court terme (3 mois) d’informations nécéssaires à la rédaction de +/- 30 projets de développement intégré local.

Le facteur principal de risque est celui d’accidents physiques aux équipes de deux étudiants avec chauffeur envoyés à l’intérieur pour faire la récolte des informations leur nécessaires à la rédaction des projects desquels ils sont raisonables. Les équipes doivent arriver jusqu’aux villages ruraux les plus isolés.

Puisque l’on chargera, là où possible, des étudiants originaires des zones de projet leur assignées, n’attende-t-on pas de problèmes avec les populations locales.

Il se peut qu’il y aient des risques de vol de moyens financiers au cours des missions. Cas écheánt, discutera-t-on au cours de l’atelier initial des mesures à prendre pour réduire ce risque.

Pour réduire les éventuels risques de corruption au niveau de l’administration publique peut-on organiser la concession documents de laissez passer émis des autorités à Libreville.  

 

5.Capacité opérationnelle et expertise pour l’exécution du Plan National.

 

 

5.1. L’expérience des demandeurs.

5.1.1 Informations génériques

Les demandeurs se sont spécialisés dans l’aide aux organisations paysannes à concevoir et exécuter des projets générateurs de revenus ; la formation d’épargnes afin de permettre l’accès au crédit pour le développement de leurs activités ; la promotion des associations féminines ; et la lutte pour la protection et sauvegarde de l’environnement. Leur mission consiste à créer  les conditions cadres de développement au profit des groupements de base. Ils s’engagent à soutenir et à encourager les populations rurales dans leur effort d’améliorer leurs conditions de vie, et en particulier faire une contribution  efficace à l’organisation et à la mise en place des ressources humaines, matérielles et financières requises pour:

-Aider les organisations paysannes à concevoir et à exécuter des projets générateurs  de revenus.

-Promouvoir à la sécurité  alimentaire, de l’élevage, de l’artisanat ,de la transformation ,conservation des produits agro-pastoraux.

-Susciter l’épargne aux niveaux des groupements afin de permettre l’accès au crédit interne et externe pour le développement de leurs activités.

-Lutter pour la protection et l sauvegarde de l’environnement (désertification,faune …)

-Sauvegarde  des forêt classées et des ressources naturelles.

-Aider à la promotion des annonces féminines.

 

5.1.2 Association Initiatives Jeunesse, Libreville

 

Créee le 11/08/1999 par récépissé numero 00155/MSPD/SG  du ministère de l'interieur de la sécurité publique et de la décentralisation.

 

Les objectifs de l'association:

 

-de sélectionner les jeunes gabonais désireux de se prendre en charge et porteurs de projets crédibles.

-de trouver les sources de financement

-de mettre en place plusieurs projets ou micro projets dans divers domaines en partenariat avec tout organisme intéressé.

 

5.1.3 Fondation Coeur d’Amis, Pays Bas.

 

La Fondation Cœur d’Amis est l’initiative de Patricia Mombo du Gabon. Elle habite  au Pays Bas depuis six ans, et elle veut entreprendre avec ses amies du Pays Bas, une action de lutte contre la pauvreté qui sévit durement dans son Pays.

 

La Fondation a pour objectif d’aider directement les femmes Gabonaisee qui n’ont pas accès aux instutitions financières pour faute d’analphabétisme ou d’autres causes a réaliser des petits projets qui leur permettent d’améliorer leurs conditions de vie

 

Pour cette année 2009-20010 Cœur d’Amis a pour objectif d’acquérir un mini bus qui sera envoyé au Gabon pour permettre aux femmes de Mbigou (un village rural) de vendre leur récolte a Libreville (la ville capitale du Gabon) et d’acheter en ville des marchandises pour revendre au village.

 

Tous les participants de l’organisation sont volontaires. Pour l’acquisition du bus ont fait appel à la générosité des donateurs. L’on organise surtout des actions  pour la récolte de l’argent.

La Fondation Coeur d’Amis a rédige le Plan National en collaboration avec la ONG Hollandaise Stichting Bakens Verzet, dont le Directeur T.E.Manning est l’auteur du Modèle pour projets de développement intégré écologique et durable au website www.flowman.nl . Le Projet Vivons Makalondi en Niger a été rédigé suivant les principes du Modèle. Les +/- 30 projets individuels prévus  pour la couverture nationale de la République Gabon seront à leur fois  rédigés suivant la forme du projet Vivons Makalondi..

5.2.Expertise technique suffisante pour mettre en œuvre l’action.

5.2.1 Coordonnateur Général (Mombo)

 

 

 

Nom.

 

Date naissance.

 

Adresse.

 

Lieu.

 

Pays.

 

Téléphone.

 

Téléphone mobile.

 

Numéro fax.

 

Adresse e-mail.

 

Tâche.

 

Position

 

 

 

5.2. 2 Coordonnateur -Consultant projet

 

Nom.

T.E.Manning

Date naissance.

21/07/1942

Adresse.

Schoener 50

Lieu.

1771 ED Wieringerwerf

Pays.

Pays Bas

Téléphone

0031-227-604128

Téléphone mobile.

0031-6-29437215  (par arrangement)

Numéor fax .

Pas applicable

Email adresse.

bakensverzet@xs4all.nl ; manning@xs4all.nl

Tâche.

Consultant Géneéral du Projet

Position.

Consultant  Général du Projet

 

 

5.2.3 Local ?

 

Nom.

 

Date naissance.

 

Adresse.

 

Lieu.

 

Pays.

 

Téléphone.

 

Téléphone mobile.

 

Numéro fax.

 

Adresse e-mail.

 

Tâche.

 

Position

 

 

5.3.L’exécution pratique du Plan.

L’exécution de l’action pour la rédaction du Plan National proposé sera mis aux mains d’un groupe de +/- 60 étudiants chargés de la rédaction aux termes du Modèle des +/- 30 projets locaux.

Les demandeurs seront les coordonnateurs du Plan. Les étudiants auteurs des projets individuels faisant partie du Plan deviendront les coordonnateurs de l’exécution des projets qu’ils auront écits.

Le premier coordonnateur nommé à l’endroit pour la rédaction du Plan National est  Mme Patricia MOMBO, née en

 

[détails et curriculum bref]

 

Le deuxième coordonnateur nommé, Terrence Edward MANNING, est directeur de l’ONG Hollandaise Bakens Verzet. Il est l’auteur du Modèle innovateur de développement intégré sur la base duquel ce projet a été rédigé. La Bakens Verzet est responsable de la promotion du Modèle de développement intégré en question, qui a été placé dans le domaine public. L’ONG Bakens Verzet, à travers son directeur M Manning, a collaboré également à la préparation du projet Vivons Makalondi, dans les intérêts des populations locales, sans aucune rémunération, en forme de contribution volontaire. La ONG Bakens Verzet met M.Manning à disposition à agir comme co-coordonnateur pour la gestion exécutive du Plan National pour le seul tarif pro diem prévu de l’Union Européenne pour les expatriés au Gabon. À cause de l’engagement de l’ONG Bakens Verzet à ce que le Plan National prenne forme, et de la connaissance personnelle unique de M.Manning de l’application des principes nouveaux de développement en question, est-il particulièrement indiqué à remplir cette position.

 

 

 

6. Le bilan de l’action pour la rédaction du Plan National

 

 

 

6.1. Le bilan pour la rédaction du Plan National même

 

 

Activités

Dépenses

Total Euros

 

1. Ressources Humaines

 

 

 

 

 

1.01 Récompenses (montants brut, personnel local)

 

 

Aucune récompense n’ait demandée à couverture des frais généraux des demandeurs. Les acteurs sont tous des tiers vis à vis les Consortium demandeur.

 

 

 

 

 

1.01.01 Techniciens

 

1010101

1.01.01.01 Coordonnatrice P.Mombo (niveau pro-diem rembours frais Union Éuropéenne 01 Janvier 2009) 3 mois, à Euro 204 par jour

18.360

1010102

1.01.01.02 Consultant ONG Bakens Verzet (Pays Bas)

(niveau pro-diem rembours frais Union Éuropéenne 01 Janvier 2009) 3 mois, à Euro 204 par jour

18.360

 

 

 

 

Total 1.01 Techniciens

36.720

 

 

 

 

1.01.02 Administratifs/rechercheurs

 

1010201-

1010205

1.01.02.01-05 Administratif/personnel soutien récompense Euro 500 par mois pendant 3 mois

7.500

1010206-

1010265

1.01.02.06-65

60 étudiants rechercheurs pendant 3 mois Récompense Euro 200 par mois pendant 3 mois

36.000

1010266

 

1.01.02.66 Responsable liaison Université Omar Bongo de Libreville et le Projet

Récompense Euro 500 par mois pendant 3 mois

1.500

 

 

 

 

Total 1.02 Administratifs/rechercheurs

45.000

 

 

 

 

1.01.03 Chauffeurs

 

1010301-

1010302

1.01.03

2 Chauffeurs pendant 3 mois @ Euro 300 par mois

1.800

1010303-

1010314

1.01.03

12 Chauffeurs pendant 1.5 mois @ Euro 300 par mois

5.400

1010315-

1010318

1.01.03

2 équipes bateaux (2 personnes) pendant 1.5 mois @ Euro 300 par mois

2.400

 

 

 

 

Total 1.03 Chauffeurs

9.600

 

 

 

 

1.SOUS-TOTAL RESSOURCES HUMAINES

91.320

 

 

 

 

2. Voyages

 

 

 

 

 

2.01 Voyages internationaux.

 

20101

2.01.01 Consultant projets intégrés Amsterdam-Libreville

2 vols retour sur 3 mois @  Euro 2.500

5.000

 

 

 

 

Total 2.01 Voyages internationaux

5.000

 

 

 

 

2.02 Trajets locaux

 

20201

2.02.01 Trajets Libreville - Provinces pour recherches

12 voitures sur 45 jours (chauffeur +  2 rechercheurs)

Séjours : 1620 nuits x Euro 37,50

60.750

20202

2.02.02 Trajets bateaux

2 bateaux sur 45 jours (équipes à deux personnes + 2 rechercheurs)

Séjours : 360 nuits x Euro 37,50

13.500

 

 

 

 

Total 2.02 Voyages locaux

74.250

 

 

 

 

2. SOUS-TOTAL VOYAGES

79.250

 

 

 

 

3. Bureau local/coûts de l’action

 

 

 

 

 

3.01 Location véhicules et bateaux

 

30101-

30102

2 Voitures Libreville  x 90 jours

180 jours  @ Euro 150

27.000

30103-

30114

12 Voitures  x 45 jours

540 jours @ Euro 150

81.000

30115-

30116

2 bateaux 100km/jour x 45 jours

90 jours @ Euro 200

18.000

 

 

 

 

Sous-total 3.01 Location voitures

126.000

 

 

 

 

3.02 Coût carburant véhicules e bateaux

 

 

 

 

30201-

30202

2 Voitures Libreville  100km/jour x 90 jours

9000 km @ Euro 0,25

2.250

30203-

30214

12 Voitures 300km/jour x 45 jours

162.000 km @ Euro 0,25

Véhicules prétês du principal

40.500

30215-

30216

2 bateaux 100km/jour x 45 jours

9000 km @ Euro 0,25

2.250

 

 

 

 

Sous-total 3.02 Carburant

45.000

 

 

 

 

3.03 Location des bureaux et équipements

 

30301-30303

3.03.01-303303 Utilisation d’une ou plusieurs salles avec meubles aurpès de l’Université  Omar Bongo de Libreville :  pendant 3 mois.

Prévision 3 salles @ Euro 250 par mois pour 3 mois

2.250

30304-

30333

3.03.04-30333 Location de 30 ordinateurs pendant 3 mois @ Euro 5 par jour

13.500

30334-

30337

3.03.34-30337 Location de  4 printers pendant 3 mois 

Euro 5 par jour

1.800

30338-

30341

3.03.38-3.03.41 Location de 4 téléphones mobiles

3 mois (remboursement aux étudiants ???)

12 mois @ Euro 20

240

30342-

30371

3.03.42-3.03.71 Utilisation de 30 téléphones mobiles

2 mois (remboursement aux étudiants ???)

60 mois @ Euro 20

1.200

 

 

 

 

Sous-total 3.03 Location bureaux/équipements

18.990

 

 

 

 

3.04 Consommables-Fournitures de bureau

 

30401

3.04.01 Papier, toner, et fourniture générale pour bureaux exclusif CD’s.

Fourniture initiale Euro 500,

3 mois @ Euro 250

Achats locaux.

1.250

30402

3.04.02 600 CD’s vides

Soit 10 par projet + 300 pour back-up etc

600

 

 

 

 

 

Sous-total 3.04 Consommables

1.850

 

 

 

 

3.05 Autres services (tél./ électricité/chauffage/maintenance)

 

30501-30504

3.05.01-3.05.04 Téléphones mobiles

4 unités pendant 3 mois  @ Euro 100 par mois.

1.200

30505-30534

3.05.02 Téléphones mobiles

30 unités pendant 2 mois (rechercheurs en voyages)

@ Euro 300 par mois.

18.000

30535

3.05.35 Électricité  et services

3 mois @ Euro 100

300

30536

3.05.36 Maintenance voitures

(à la charge du loueur)

0

30537

3.05.37 Maintenance ordinateurs

(à la charge du loueur)

0

30538

3.05.38 Permis et formalités

Aucun prévu.

0

 

 

 

 

Sous-total 3.05

19.500

 

 

 

 

3. SOUS-TOTAL BUREAU LOCAL/COÛTS DE L’ACTION

211.340

 

 

 

 

4. Autres coûts, services

 

 

 

 

 

4.01 Coûts d’évaluation

 

40101

4.01.01 Évaluation fin projet

Université Omar Bongo , Libreville

1 personne x 204 par jour par 1 mois

6.120

 

4.02 Services financiers

 

40201

4.06.02 Frais bancaires

(Ouverture et opération compte du projet)

200

 

4.03 Assurances

 

40301-40302

4.03.01-4.03.02 Responsabilité civile tiers véhicules

2 voitures Libreville pendant 3 mois

6 mois à Euro 150 par mois

1.800

40303-40314

12 Voitures  x 45 jours Responsabilité civile en tour

18 mois @ Euro 150 par mois

2.700

49315-40316

2 bateaux  x 45 jours Responsabilité civile en tour

3 mois @ Euro 150

450

 

 

 

 

4. AUTRES COÛTS-SERVICES DE L’ACTION

11.270

 

 

 

 

5. Sous-total des coûts directs éligibles de l’action (1-4)

393.180

 

6. Imprévus

11,91 % environ de Euro 393.180

46.820

 

7. Total des coûts directs éligibles de l’action (5+6)

440.000

 

6.2 Schéma travaux avec phases et coûts.

 

Le Plan sera mis en execution sur une période de 12 semaines.

Les frais de la semaine tiennent compte des frais de lancement.

Les frais des semaines 2-7 comprennent les frais des voyages de recherche faits des étudiants.

Les frais de la dernière tiennent compte des coûts de l’évaluation finale.

 

Les frais estimés en Euro pour chaque groupe du bilan.

 

Semaine

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Groupe1

€6.960

€8.260

€8.260

€8.260

€8.260

€8.260

€8.260

€6.960

€6.960

€6.960

€6.960

€6.960

Groupe 2

€2.500

€12.375

€12.375

€12.375

€12.375

€12.375

€12.375

€2.500

0

0

0

0

Groupe 3

€5.894

€30.120

€30.120

€30.120

€30.120

€30.120

€30.120

€6.296

€6.294

€4.046

€4.044

€4.046

Groupe 4

€5.150

€0

€0

€0

€0

€0

€0

€0

€0

€0

€0

€6.120

Groupe 6

€10.000

€5.000

€5.000

€5.000

€5.000

€5.000

€5.000

€1.000

€1.705

€1.705

€1.705

€705

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Total (€440.000)

€30.504

€55.755

€55.755

€55.755

€55.755

€55.755

€55.755

€16.756

€14.959

€12.711

€12.709

€17.831

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Total mois 1

€197.769

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Total mois 2

€184.021

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Total mois 3

€58.210

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

6.3 Couverture des frais du Plan National.

 

(À décider)

 

Nom

Adresse

Personne à contacter

Montant en €

Ministère de l’Agriculture de l’élevage et du développement rural

 

 

 

       110.000

Ministère de la Planification et de la Programmation du Développement

 

 

 

       110.000

Minisère de la Santé et promotion de la femme

 

 

       110.000

Ministère des petites et moyennes entreprises, de l’économie et de la lutte contre la pauvreté

 

 

  

       110.000

 

ONG (1)

 

 

 

ONG (2)

 

 

 

ONG (3)

 

 

 

 

 

6.3 Schéma progressif de l’exécution du Plan National.

 

Activités

1

2

3

4

Semaines

1 et 2.

 

 

 

Organisation des espaces de travail, des équipements, du transport, du matérial nécessaires à l’atelier initial.

Atelier de presentation des concepts du Modèle pour projets de développement intégré dont au site web www.flowman.nl ; à bénéfice de tous les étudiants rechercheurs et participants; pour les personnes et bailleurs

éventuellement intéressées au financement des projets individuels, aux autorités locales politiques et administratives.

Établissement des systèmes ordinateurs pour la enregistrement des informations techniques.

 

Identification et finalisation des 

équipes de recherche.

Semaines  2 à 6

Organisation des moyens de transport, specification des plans de recherche pour chaque équipe de recherche.

Récolte des informations de la part des équipes de recherche.

 

Enregistrement

centrale des informations récoltes pour chaque zone de projet.

 

Rapports finaux des équipes de recherche.

Semaine 7

Analyse des rapports finaix des équipes de recherche.

Assemblage définitif du  matérial nécessaires aux projets individuels.

Rédaction collective du Plan National.

 

Réproduction di Plan national.

Semaine 8

Atelier pour la présentation du Plan National et des documentations des projets individuels

À bénéfice de

tous les rechercheurs et participants; de

ceux potentialement intéressés au financement des projets individuels et des autorités locales politiques et administratives.

Distribution aux niveaux local, national et international du matérial présenté à l’occasion de l’atelier. r.

Déposition des comptes complets du projet aux auditeurs pour leur approbation.

 

Commencement rédaction du rapport indépendent final sur le projet.

Suivi

Reception et distribuition du rapport des auditeurs.

Reception et distribution du rapport indépendent final sur le projet.

 

Cas écheánt:

Distribution  de la solde des fonds du projet.

Cas écheánt:

Termination de la ONG ad hoc créée pour l’exécution du

Plan National.

 

 

6.4. Le bilan des 30 projets prévus aux termes du Plan National  (pour 1.600.000 habitants)

 

Il faut mulitplier le bilan au point 5.2 ci-dessus par 30.

 

La valeur totale de tous les projets ensemble monte à Euro 150.000.000, dont le 25% environ à la charge des populations locales. Le montant en monnaie formelle en Euro total nécessaire pour la couverture nationale sera Euro 112.500.000.

 

Période de réalisation des 30 projets : Décembre 2015.

 

6.5 L’ordre de priorité pour l’exécution des 30 projets

 

L’ordre de priorité finale est une décision politique du gouvernement Gabonais.

 

Des recommandations seront établies dan le rapport accompagnant le Plan National, basées sur les statistiques officielles disponibles et les rapports livrés des dix rechercheurs du Plan suites à leurs visites sur lieu pendant les premiers 30 jours.

 

Les critéria appliquées seront:

 

1)       Les zones rurales les plus pauvres dans des provinces les plus pauvres.

2)       Les zones rurales les plus pauvres dans les autres provinces.

3)       Les zones rurales moins pauvres des provinces les plus pauvres.

4)       Les zones rurales des provinces moins pauvres.

5)       Les villes des provinces les plus pauvres.

6)       Les villes des provinces les moins pauvres.

 

On préfère donner exécution aux projets dans les zones rurales avant de le faire dans les villes pour bloquer et reverser l’exode rural  (la migration) vers les villes.

 

6.6. Example du bilan d’un projet typique prévu du plan national (pour 50.000 habitants). L’exemple est pris du projet “Vivons Makalondi” au Niger. (Pour détails complets voir website www.flowman.nl )

 

 

 

Activités

Dépenses

Phase

Bailleur

Euros

Heures travail local

Contrib.

locale

@ € 3/jour

Contrib.

Naabi-aba

Total Euros

 

1. Ressources Humaines

 

 

 

 

 

 

 

 

Le projet mobilise de façon innovatrice directement des milliers (4000 environ) de personnes, soit le 10% environ du total des résidents adultes dans la zone du projet.

 

Ces personnes trouvent occupation dans le cadre des structures financières locales mises en place pendant les premiers mois de l’exécution du projet. Personne ne travaille gratuitement. Tout le monde est payé pour ce qu’il fait au bénéfice des habitants. Le personnel local est payé en monnaie formelle pendant les tout premiers 6 mois, puis dans les monnaies locales établies.

 

La plupart des activités des participations des habitants sont décrites par action à la section 6.

 

Elles sont monétisées en Euro au taux de Euro 3 par journée de travail de 8 heures.

 

Il s’agit d’un total de 425.000 jours de travail environ, pour une valeur de Euro 1.250.000 environ, soit le 25% environ du montant du projet, en forme de co-financement.

 

En principe, la population locale fait le travail. La plupart des fonds en Euro est destinée aux biens d’investissement pour les structures créées.

 

 

 

 

 

 

 

 

1.01 Salaires (montants brut, personnel local)

 

 

 

 

 

 

 

1.01.01 Technique

 

 

 

 

 

 

1010101

1.01.01.01 Coordonnateur (niveau pro-diem) 24 mois

2/3/4

132.130

0

0

 

132.130

 

1.01.2 Administratif/personnel soutien salaire en monnaie formelle pendant les premiers 6 mois; puis en monnaie locale.

 

 

 

 

 

 

1010201

1.01.02.01 Assistant bureau 1 (local-parle français)

6 mois formel; 18 mois local

2/3/4

900

3200

1200

 

2.100

1010202

1.01.02.02 Assistant bureau 2 (local- parle français)

6 mois formel; 18 mois local

2/3/4

900

3200

1200

 

2.100

1010203

1.01.02.03 Traducteur pour consultant  (local), parle langue locale et français

6 mois formel; 18 mois local

2/3/4

900

3200

1200

 

2.100

 

Gardiens : service 24 sur 24

 

 

 

 

 

 

1010204

1.01.02.04 Gardien 1 (parle français) local

6 mois formel; 18 mois local

2/3/4

800

3200

1.200

 

2.000

1010205

1.01.02.05 Gardien 2 (parle français) local

6 mois formel; 18 mois local

2/3/4

800

3200

1.200

 

2.000

1010206

1.01.02.06 Gardien 3 (parle français) local

6 mois formel; 18 mois local

2/3/4

800

3200

1.200

 

2.000

1010207

1.01.2.07 Gardien 4 (parle français) local

6 mois formel; 18 mois local

2/3/4

800

3200

1.200

 

2.000

1010208

1.01.02.08 Gardien 5 (parle français) local

6 mois formel; 18 mois local

2/3/4

800

3200

1.200

 

2.000

1010209

1.01.02.09 Gardien 6 (parle français) local

6 mois formel; 18 mois local

2/3/4

800

3200

1.200

 

2.000

 

Chauffeurs

 

 

 

 

 

 

1010210

1.01.02.10 Chauffeur 1 (parle français) local

6 mois formel; 18 mois local

2/3/4

800

3200

1.200

 

2.000

1010211

1.01.02.11 Chauffeur 2 (parle français) local

6 mois formel; 18 mois local

2/3/4

800

3200

1.200

 

2.000

1010212

1.01.02.12 Chauffeur 3 (parle français) local

6 mois formel; 18 mois local

2/3/4

800

3200

1.200

 

2.000

1010213

1.01.02.13 Jardinier pour recyclage urines et compost

2/3/4

800

3200

1.200

 

2.000

 

Supervision projet

 

 

 

 

 

 

1010214

1.01.02.14 Superviseur ONG Naabi-Aba

24 mois@ Euro 0

2/3/4/5

 

 

 

 

 

 

 

Total 1.01

 

142.830

41.600

15.600

0

158.430

 

1.02 Salaires (montants bruts, personnel expatrié/international)

 

 

 

 

 

 

1020101

1.02.01.01 Sous-contractant consultant projets intégrés (niveau pro-diem)

24 mois

Voir 7.03.01

2/3/4

0

0

0

 

0

1020102

1.02.01.02 Sous-contractant consultant cours hygiène

6 mois @ Euro 4.167,

voir 7.03.02

2/3/4

0

0

0

 

0

1020103

1.02.01.03 Sous-contractant consultant workshops organisationnels

12 mois @ Euro 4.167

Voir 7.03.03

2/3/4

0

0

0

 

0

1020104

1.02.01.04 Sous-contractant  atelier organisationnel composites en gypse et mise en place usines.12 mois@ Euro 4.167Voir 7.03.06

2/3/4

0

0

0

 

 

0

0

 

Total 1.02

 

0

0

0

0

0

 

1.03 Pro-diem pour missions/voyages

 

 

 

 

 

 

 

1.03.01 A l’étranger (personnel affecté à l’action)

 

 

 

 

 

 

 

1.03.02 Sur place (personnel affecté à l’action)

 

 

 

 

 

 

1030201

1.03.02.01 Sous-contractant cours hygiène 180 jours @  Euro 65

2

11.700

0

0

 

11.700

1030202

1.03.02.2 Sous-contractant  ateliers Moraisiens 360 jours @  Euro 65

2

23.400

0

0

 

 

23.400

1030202

1.03.02.3 Sous-contractant

production en composites de gypse 360 jours @ Euro 65

2

23.400

0

0

 

23.400

 

1.03.03 Participants aux séminaires/conférences

 

 

 

 

 

 

 

Total 1.03

 

58.500

0

0

0

58.500

 

1.04 Contribution en travail des bénéficiaires finaux.

Presque tout le travail pour le projet est effectué par les habitants mêmes.

 

Le projet mobilise de façon innovatrice directement et crée des emplois permanents pour des milliers de personnes (4000 environ), soit le 10% environ du total des résidents adultes dans la zone du projet. Ces personnes trouvent occupation dans le cadre des structures financières locales mises en place pendant les premiers mois de l’exécution du projet. Personne ne travaille gratuitement. Tout le monde est payé pour ce qu’il fait au bénéfice des habitants. Le personnel local est payé en monnaie formelle pendant les tout premiers 6 mois, puis dans les monnaies locales établies. Chaque transaction est

dûment enregistrée et décrite.

 

Les participations des habitants sont décrites par action à la section 4.

 

Elles sont monétisées en Euros au taux de Euro 3 par journée de travail de 8 heures.

 

Il s’agit d’un total de 425.000 jours de travail environ, pour une valeur de Euro 1.250.000 environ, soit le 25% environ du montant du projet, en forme de co-financement.                       

 

 

 

 

 

 

 

 

1.SOUS-TOTAL RESSOURCES HUMAINES

 

201.330

41.600

15.600

 

216.930

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2. Voyages

 

 

 

 

 

 

 

2.01 Voyages internationaux.

 

 

 

 

 

 

20101

2.01.01 Consultant projets intégrés Amsterdam-Niamey

6 vols sur 24 mois @  Euro 2.500

2/3/4

15.000

0

0

 

15.000

20102

2.01.02 Sous-contractant hygiène Nairobi (?)-Niamey.

4 vols sur 6 mois @ Euro 1.500

2

6.000

0

0

 

6.000

20103

2.01.03 Sous-contractant wokshops ogranisationnels Johannesburg (?)-Niamey.

6 vols sur 12 mois @ Euro 1.500

2

9.000

0

0

 

9.000

20104

2.01.04 Sous-contractant

atelier et usines produits composites de gypse

Amsterdam-Niamey.

4 vols sur 12 mois @ Euro 2.500

3/4

10.000

0

0

 

 

0

 

10.000

 

Total 2.01

 

40.000

0

0

0

40.000

 

2.02 Trajets locaux

 

 

 

 

 

 

20201

2.02.01 Trajets zone-projet Yoto – Niamey

8 voyages par mois sur 24 mois

192 voyages (Voir 4.01)

2/3/4

0

0

0

 

0

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2. SOUS-TOTAL VOYAGES

 

40.000

0

0

0

40.000

 

 

 

 

 

 

 

 

 

3. Matériel, véhicules et fournitures.

 

 

 

 

 

 

 

3.01 Achat ou location de véhicules.

 

 

 

 

 

 

30101

3.01.01 Voiture (1) traction 4 roues

2

25.000

0

0

 

25.000

30102

3.01.02 Voiture (2) traction 4 roues

2

25.000

0

0

 

25.000

30103

3.01.03 Autobus (1) pour workshops.

Il sera cédé à une coopérative de transport public local dans la deuxième année dans le cadre du système micro-crédits établi.

2

25.000

0

0

 

25.000

 

30104

3.01.04 Autobus (2) pour workshops.

Il sera cédé à une coopérative de transport public local dans la deuxième année dans le cadre du système micro-crédits établi.

2

25.000

0

0

 

25.000

 

30105

3.01.05 Pick-up pour entretien et structures fourniture en eau.

Il sera cédé par la suite à la coopérative entretien installations eau potable.

2

25.000

0

0

 

 

25.000

 

 

Sous-total 3.01

 

125.000

0

0

 

125.000

 

3.02 Moblier, matériel d’ordinateur

 

 

 

 

 

 

30201

3.02.01 Mobilier bureaux

2

2.500

0

0

 

2.500

30202

3.02.02 Ordinateurs bureaux (4 @ Euro 2000)

2

8.000

0

0

 

8.000

30203

3.02.03 Printers (2) pour ordinateurs

2

500

0

0

 

500

30204

3.02.04 Photocopieur (avec back-up)

2

500

0

0

 

500

30205

3.02.05 Éclairage /conditionnement photovoltaïque salle ordinateurs (5 sets – 1 back-up)

2

12.500

0

0

 

12.500

 

Sous-total 3.02

 

24.000

0

0

 

24.000

 

3.03 Pièces détachées/ matériel pour machines, outils

 

 

 

 

 

 

30301

3.03.01 Pièces détachées pour véhicules

5 véhicules x Euro 1000 par an

2/3/4

10.000

0

0

 

10.000

30302

3.03.02 Pièces détachées pour équipement de bureau

8 items x Euro 200 par an x 2 ans

2/3/4

3.200

0

0

 

3.200

 

Sous-total 3.03

 

13.200

0

0

 

13.200

 

3.04 Autre (préciser)

 

 

 

 

 

 

 

3.04.01 Mobilier et équipement pour ateliers Moraisiens

 

 

 

 

 

 

3040101

3.04.01.01 Mobilier ateliers (local)

2

2.000

4.000

0

 

2000

3040102

3.04.01.02 Équipement didactique pour workshops (tableau noir; écran projection etc)

2

2.000

0

0

 

2.000

3040303

3.04.01.03 Ordinateur projections Powerpoint

2

2.000

0

0

 

2.000

3040304

3.04.01.04 Projecteur

2

1.000

0

0

 

1.000

 

Sous-total 3.04

 

7.000

4000

0

0

7.000

 

 

 

 

 

 

 

 

 

3. SOUS-TOTAL MATÉRIEL, VÉHICULES ET FOURNITURES.

 

169.200

42.400

0

 

0

169.200

 

 

 

 

 

 

 

 

 

4. Bureau local/coûts de l’action

 

 

 

 

 

 

 

4.01 Coût du/des véhicules

 

 

 

 

 

 

40101

4.01.01 Voiture (1) traction 4 roues

100km/jour x 700 jours

70000 km @ Euro 0,25

2/3/4

17.500

0

0

 

17.500

40102

4.01.02 Voiture (2) traction 4 roues

100km/jour x 700 jours

70000 km @ Euro.0.25

2/3/4

17.500

0

0

 

17.500

40103

4.01.03 Autobus (1)

100km/jour x 350 jours

35000 km @ 0.40

2

14.000

0

0

 

14.000

40104

4.01.04 Autobus (2)

100km/jour x 350 jours

35000 km @ 0.40

2

14.000

0

0

 

14.000

40105

4.01.05 Pickup

100km/jour x 700 jours

70000 km @ Euro 0.25

2

17.500

0

0

 

17.500

40106

4.01.06 Voiture superviseur AGPA

50km/jour x 700 jours

2/3/4/5

 

 

 

 

0

0

 

Sous-total 4.01

 

89.250

0

0

0

89.250

 

4.02 Location des bureaux

(achat bureaux)

 

 

 

 

 

 

40201

4.02.01 Achat base permanente du projet (propriété inaliénable du projet au nom des habitants)

bureaux : 200m2

terrain: 3000m2

 

Le bureau restera actif pendant un temps indéterminé suite à la phase exécutive du projet.

 

La phase nommée “exécutive” du projet est celle de la formation des structures sociales, financières et productives prévues. Les structures elles-mêmes sont permanentes.

2

25.000

0

0

 

25.000

 

4.02.02 Structures pour ateliers Moraisiens.

 

Terminés les travaux des ateliers, les structures deviendront le dépôt central du projet.

 

Les structures hygiéniques seront mises à la disposition de la population locale pour exploitation dans un lieu public dans le cadre des structures financières locales mises en place.

 

Les structures en eau potable seront mises à la disposition de la population locale.

 

 

 

 

 

 

4020201

4.02.02.01 Structure (500m2) pour ateliers

2

8.000

16.000

0

 

8.000

4020202

4.02.02.02 Construction zone sanitaire pour ateliers

2

2.000

4.000

0

 

2.000

4020203

4.02.02.03 Structures assainissement éco-san pour ateliers (10 toilettes)

2

4.000

8.000

0

 

4.000

4020204

4.02.02.04 Construction zone cuisines pour ateliers

2

1.000

2.000

  0

 

1.000

4020205

4.02.02.05 Construction crèche enfants pour utilisation pendant les ateliers. 

2

4.000

8.000

0

 

4.000

4020206

4.02.02.06 Forage pour fourniture en eau pour atelier forage 100m x Euro 150

(6m3 par jour)

2

15.000

0

0

 

15.000

4020207

4.02.02.07 Pompe immergée solaire pour ateliers

2

2.000

0

0

 

2.000

4020208

4.02.02.08 Panneaux solaires + support pour pompe atelier (400Wc)

2

3.000

0

0

 

3.000

4020209

4.02.02.09 Système réservoir (5-10m3) pour atelier

2

2.000

0

0

 

2.000

4020210

4.02.02.10 Système à énergie photovoltaïque pour ateliers (400Wc)

2

3.000

0

0

 

3.000

 

Sous-total 4.02

 

69.000

38.000

0

 

69.000

 

4.03 Consommables-Fournitures de bureau

 

 

 

 

 

 

40301

4.03.01 Papier, toner, CD’s (vides) et fourniture générale pour bureaux.

Fourniture initiale Euro 200,

24 mois @ Euro 100

Achats locaux.

2/3/4

2.600

0

0

 

2.600

 

Sous-total 4.03

 

2.600

0

0

0

2.600

 

4.04 Autres services (tél./ électricité/chauffage/maintenance)

 

 

 

 

 

 

40401

4.04.01 Téléphones mobiles

24 mois @ Euro 200.

Frais locaux.

2/3/4

4.800

0

0

 

4.800

40402

4.04.02 Électricité – compte tenue utilisation aussi des structures photovoltaïques prévues

24 mois @ Euro 100

Frais locaux.

2/3/4

2.400

0

0

 

2.400

40403

4.04.03 Maintenance

24 mois @ 17 heures (environ)

2/3/4

0

400

150

 

150

40404

4.04.04 Permis et formalités

Frais locaux.

2

1.000

0

0

 

1.000

 

Sous-total 4.04

 

8.200

400

150

0

8.350

 

 

 

 

 

 

 

 

 

4. SOUS-TOTAL BUREAU LOCAL/COÛTS DE L’ACTION

 

169.050

38.400

150

 

169.200

 

 

 

 

 

 

 

 

 

5. Autres coûts, services

 

 

 

 

 

 

 

5.01 Publications

 

 

 

 

 

 

50101

5.01.01 Préparation, rédaction et publications dessins et spécifications finaux sur place.

Frais locaux.

2

6.000   

0

0

 

6.000

 

5.02 Études, recherches

 

 

 

 

 

 

50201

5.02.01 Études environnement : lois 88-14. Rapports.

Frais locaux.

2,5

5.000

0

0

 

5.000

 

5.03 Coûts d’audit

 

 

 

 

 

 

50301

5.03.01 Coûts d’audit

3 ans x Euro 2.000

Frais locaux.

3,4,5

6.000

0

0

 

6.000

 

5.04 Coûts d’évaluation

 

 

 

 

 

 

50401

5.04.01 Évaluation fin projet

5

3.000

0

0

 

3.000

50402

5.04.02 Rapports évaluation périodique. 8 rapports x Euro 250

2/3/4

2.000

0

0

 

0

2.000

 

5.05 Traduction, interprètes

 

 

 

 

 

 

 

5.06 Services financiers

 

 

 

 

 

 

50601

5.06.01 Garanti bancaire

NAABI-ABA Euro 1.500.000 @ 2.5 pro-mille

 

3.6750

 

 

 

3.750

50602

5.06.02 Frais bancaires

 

200

 

 

 

200

 

5.07 Coûts des conférences/séminaires

 

 

 

 

 

 

 

5.08 Actions de visibilité

 

 

 

 

 

 

 

5.09 Assurances

 

 

 

 

 

 

50901

5.09.01 Responsabilité civile tiers(véhicules – bureaux - ateliers)

Euro1.000.000 2.5 pro-mille par an

2/3/4/5

5.000

0

0

 

0

5.000

50902

5.09.02 Tous risques travaux- assurance pas retenue nécessaire

 

0

0

0

 

0

0

 

 

 

 

 

 

 

 

 

5. SOUS-TOTAL AUTRES COÛTS, SERVICES

 

30.950

0

0

0

30.950

 

 

 

 

 

 

 

 

 

6.Autre (spécifier)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

6.01 Formation clubs d’hygiène

 

 

 

 

 

 

60101

6.01.01 Atelier – Clubs Santé

participation femmes

(Monnaies locales pas encore en place)

2

60.000

0    

0

 

60.000

60102

6.01.02 Formation 220 clubs santé : participation femmes

(Monnaies locales pas encore en place)

2

20.000

0

0

 

20.000

60103

6.01.03 Matériel pour 220 clubs santé. (Petits achats locaux)

2

7.500

0

0

 

7.500

60104

6.01.04 Formation animatrices 220 clubs santé

Participation femmes.

(Monnaies locales pas encore en place)

2

15.000

0

0

 

15.000

60105

6.01.05 Gestion/vérification santé premiers 24 mois

2/3/4

0

120.000

45.000

 

45.000

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sous-total 6.01

 

102.500

120.000

45.000

 

147.500

 

 

 

 

 

 

 

 

 

6.02 Cours éducation à l'hygiène aux écoles

 

 

 

 

 

 

60201

6.02.01 Atelier- Cours éducation à l'hygiène aux écoles.

Participants.

(Monnaies locales pas encore en place)

2

20.000

0

0

 

20.000

60202

6.02.02 Matériel de cours hygiène aux écoles

Petits achats locaux.

2

5.000

0

0

 

5.000

60203

6.02.03 Gestion/ vérification cours éducation à l'hygiène aux écoles premiers 24 mois

2/3/4

0

24.000

9.000

 

9.000

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sous-total 6.02

 

25.000

24.000

9.000

0

34.000

 

 

 

 

 

 

 

 

 

6.03 Structures sociales locales

 

 

 

 

 

 

60301

6.03.01 Atelier- Structures sociales locales.

Premières participations, jusqu’ à

la création des structures financières locales.

2

28.000

48.000

18.000

 

46.000

60302

6.03.02 Gestion structures sociales 220 commissions réservoir premiers 24 mois

2/3/4

0

540.000

202.500

 

202.500

60303

6.03.03 Gestion structures sociales 46 commissions forage premiers 24 mois

2/3/4

0

120.000

45.000

 

45.000

60304

6.03.04 Gestion structures sociales administration centrale premiers 24 mois

2/3/4

0

16.000

6.000

 

6.000

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sous-total 6.03

 

28.000

724.000

271.500

 

299.500

 

 

 

 

 

 

 

 

 

6.04 Structure systèmes SEL-LETS

 

 

 

 

 

 

60401

6.04.01 Atelier- Systèmes SEL-LETS.

Premières participations, jusqu’ à

la création des structures financières locales.

2

28.000

48.000

18.000

 

46.000

60402

6.04.02 Bureaux et mobilier 46 systèmes SEL-LETS.

Achats locaux.

Voir 7.02.16

2

0

0

0

 

0

60403

6.04.03 Ordinateur principal systèmes SEL-LETS et back-up.

Voir 7.02.17

2

0

0

0

 

0

60404

6.04.04 60 ordinateurs enregistrement transactions SEL-LETS (100 transactions/personne/heure)

Voir 7.02.18

2

0

0

0

 

0

60405

6.04.05 Alimentation PV 92 systèmes SEL-LETS.

Voir 7.02.19

2

0

0

0

 

0

60406

6.04.06.Gestion 220 structures SEL-LETS niveau réservoir premiers 24 mois

2/3/4

0

30.000

97.500

 

97.500

60407

6.04.07 Gestion 46 structures SEL-LETS niveau forage premiers 24 mois

2/3/4

0

84.000

31.500

 

31.500

60408

6.04.08 Gestion enregistrement transactions SEL-LETS niveau forage premiers 24 mois

2/3/4

0

168.000

63.000

 

63.000

60409

6.04.09 Gestion centrale structures SEL-LETS premiers 24 heures

2/3/4

0

16.000

6.000

 

6.000

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sous-total 6.04

 

28.000

576.000

216.000

 

244.000

 

 

 

 

 

 

 

 

 

6.05 Système Micro-crédit

 

 

 

 

 

 

60501

6.05.01 Atelier - Système Micro-crédit.

Petits achats locaux.

2

10.000

48.000

18.000

 

28.000

60502

6.05.02 Bureau et équipement système Micro-crédit

Frais locaux prévus.

2

20.500

0

0

 

20.500

60503

6.05.03 Gestion structures micro-crédit  niveau 220 réservoirs premiers 24 mois

2/3/4

0

116.000

43.500

 

43.500

60504

6.05.04 Gestion structures micro-crédit  niveau 46 forages premiers 24 mois

2/3/4

0

40.000

15.000

 

15.000

60505

6.05.05 Gestion structures micro-crédit  niveau central premiers 24 mois

2/3/4

0

16.000

6.000

 

6.000

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sous-total 6.05

 

30.500

220.000

82.500

 

113.000

 

 

 

 

 

 

 

 

 

6.06  - Unités de production articles en gypse composites

 

 

 

 

 

 

60601

6.06.01 Atelier - Unités de production articles en gypse composites  (2)

Achats locaux.

2

10.000

48.000

18.000

 

28.000

60602

6.06.02 Shovel/préparation dépôt gypse

Achat local

3

19.000

4.000

1.500

 

20.500

60603

6.06.03 Construction et équipement usines (*15000 chaque usine - 2 usines

Achats locaux équipements préférés.

3

30.000

36.000

13.500

 

43.500

60604

6.06.04 Formes et moules pour produit 2 usines.

Voir 7.02.01

3

0

32.000

12.000

 

12.000

60605

6.06.05 Localisation dépôts et contrôles qualité.

Frais locaux.

2

2.000

4.000

1.500

 

3.500

60606

6.06.06 Camion ou petit tracteur pour shovel. Achat local préféré.

3

20.000

0

0

 

0

20.000

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sous-total 6.06

 

81.000

124.000

46.500

0

127.500

 

 

 

 

 

 

 

 

 

6.07 Structures recyclage assainissement

 

 

 

 

 

 

60701

6.07.01 Atelier– Systèmes recyclage. Petits achats locaux.

2

14.000

24.000

9.000

 

23.000

60702

6.07.02 Établissement réseau recyclage - assainissement.

Voir 7.02.02

2

0

72.000

27.000

 

27.000

60703

6.07.03 Établissement réseau récolte compostage.

Petits achats locaux.

2

10.000

40.000

15.000

 

25.000

60704

6.07.04 Récolte journalière ordures organiques niveau 220 réservoirs premiers 24 mois

2/3/4

0

160.000

60.000

 

60.000

60705

6.07.05 Récolte ordures organiques niveau 46 forages premiers 24 mois

2/3/4

0

120.000

45.000

 

45.000

60706

6.07.06 Récolte ordures non-organiques niveau 46 forages premiers 24 mois

2/3/4

0

160.000

60.000

 

60.000

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sous-total 6.07

 

24.000

576.000

216.000

0

240.000

 

 

 

 

 

 

 

 

 

6.08 Système bio-masse

 

 

 

 

 

 

60801

6.08.01 Atelier- Système bio-masse. (Assainissement – santé)

Petits achats locaux.

2

7.000

60.000

22500

 

29.500

60802

6.08.02 Construction 46 unités

de production de mini-briquettes

pour foyers améliorés

3/4

0

76.800

28.800

 

28.800

60803

6.08.03 Équipements (y comprises presses) pour la production des mini-briquettes

Voir 7.02.21)

3/4

0

0

0

 

0

60804

6.08.04 Production mini-briquettes niveau forages premiers 24 mois. (320.000 heures.) Exclu du projet.

3/4

0

0

   0

 

0

60805

6.08.05 Production bio-masse pour mini-briquettes niveau réservoir premiers 24 mois.(120.000 heures). Exclu du projet

3/4

0

0

0

 

0

60806

6.08.06 Production premiers 2000 foyers améliorés (sur 20.000 environ programmés)

(assainissement – santé)

3

0

80.000

30.000

 

30.000

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sous-total 6.08

 

7.000

216.800

81.300

 

88.300

 

 

 

 

 

 

 

 

 

6.09 Structures en eau potable.

 

 

 

 

 

 

60901

6.09.01 OW - Structures eau potable. Petits achats locaux.

2

12.000

72.000

27.000

 

39.000

60902

6.09.02 Établissement administration centrale des structures eau potable.

Achats locaux.

2

7.600

9.600

3.600

 

11.200

60903

6.09.03 Coût prévu forages 3000m @ Euro 150

Voir sous-traitance 7.1 Travaux

3

0

0

0

 

0

60904

6.09.04 46 points lavage

3

2.000

16.000

6.000

 

  8.000

60905

6.09.05 46 margelles pour pompes manuelles (groupes triples)

3

  2.000

16.000

6.000

 

8.000

60906

6.09.06 Clôture et structures 46 zones forage, accommodation gardiens. Achats locaux.

3

15.000

32.000

12.000

 

27.000

60907

6.09.07 220 Pompes solaires

Voir 7.02.03

3

0

0

0

 

0

60908

6.09.08 270 Supports panneaux

Faits localement. Petits achats locaux.

3

8.000

 20.000

7.500

 

15.500

60909

6.09.09 Panneaux solaires (270*300 W = 81.0 kW)

Voir 7.02.04

3

0

0

0

 

0

60910

6.09.10 136 pompes manuelles

acier inoxydable

Voir 7.02.05

3

0

0

0

 

0

60911

6.09.11 Câbles, tuyaux pour pompes/puits

Voir 7.02.06

3

  0

0

0

 

0

60912

6.09.12 Tuyaux puits aux réservoirs – 200000m @ Euro 0.5. Voir 7.02.07

3

0

0

0

 

0

60913

6.09.13 Travail pose tuyaux  (200.000m)

3

0

64.000

24.000

 

24.000

60914

6.09.14 270 Réservoirs eau à 15m3

3

    10.000

64.000

24.000

 

34.000

60915

6.09.15 270 Bases réservoirs

3

0

32.000

 12.000

 

12.000

60916

6.09.16 Supervision de l'installation/formation des artisans pour entretien

3

2.600

9.600

3.600

 

6.200

60917

6.09.17 Magasin pièces détachées pompes

Voir 7.02.08

3

0

0

0

 

0

60918

6.09.18 Installation 270 réservoirs

3

0

36.000

13.500

 

13.500

60919

6.09.19 Entretien installations eau premiers 24 mois

3/4

0

12.000

4.500

 

4.500

60920

6.09.20 50 Installations de purification d'eau pour cliniques et écoles

Voir 7.02.09

4

0

2.800

1.050

 

1.050

60921

6.09.21 Autres installations purification d'eau (inc.15.000 Wc panneaux solaires)

4

Pour-mémoire

0

0

 

0

60922

6.09.22 Équipements de contrôle de la qualité de l'eau.

Voir 7.02.20

4

0

0

0

 

0

60923

6.09.23 Services monitorage eau potable premiers 24 mois

3/4

 

6400

2.400

 

2.400

60924

6.09.24 Frais transport Europa-Rép. Du Gabon : la plupart de ces transports se réfèrent aux structures en eau potable. Voir 7.03.04

3

0

0

0

 

0

60925

6.09.25 Frais transport locaux :

la plupart de ces transports se réfèrent aux structures en eau potable. Voir 7.03.05

3

0

0

0

 

0

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sous-total 6.09

 

59.200

392.400

147.150

0

206.350

 

 

 

 

 

 

 

 

 

6.10 Structures éco-sanitaires

 

 

 

 

 

 

61001

6.10.01  Construction premiers 1500 systèmes éco-san (premiers 24 mois)

3/4

0

60.000

22.500

 

22.500

61002

6.10.02 Construction bâtiments premiers 1500 systèmes éco-san (premiers 24 mois)

3/4

0

60.000

22.500

 

22.500

61003

6.10.03 Installation premiers 1500 systèmes éco-san (premiers 24 mois)

3/4

0

16.000

6.000

 

6.000

61004

6.10.04 Monitorage premières installations éco-san (premiers 24 mois)

3/4

0

4.000

1.500

 

1.500

61005

6.10.05  Construction et installation premiers 1500 réservoirs à compostage domestiques (premiers 24 mois)

3/4

0

6.000

2.250

 

2.250

61006

6.10.06  Construction et installation premiers 1500 jardins verticaux domestiques (premiers 24 mois)

3/4

0

6.000

2.250

 

2.250

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sous-total 6.10

 

0

152.000

57.000

 

57.000

 

 

 

 

 

 

 

 

 

6.11 Salles études

 

 

 

 

 

 

61101

6.11.01 Construction 220 salles études au niveau des commissions réservoir

¾

0

96.000

36.000

 

36.000

61102

6.11.02 220 systèmes éclairage photovoltaïque pour les études.

Voir 7.02.10

¾

0

0

 

 

0

61103

6.11.03 Installation 220 systèmes éclairage photovoltaïque pour les études

3/4

0

3.200

1.200

 

1.200

61104

6.11.04 Télévision photovoltaïque pour les études

(Exclu du projet)

¾

Pour-mémoire

0

0

 

0

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sous-total 6.11

 

0

99.200

37.200

 

37.200

 

 

 

 

 

 

 

 

 

6.12 Éclairage écoles et cliniques

 

 

 

 

 

 

61201

6.12.01Éclairage photovoltaïque pour les +/-28 écoles.

Voir 7.02.11

4

0

0

0

 

0

61202

6.12.02 Installation éclairage photovoltaïque pour les +/-28 écoles

4

0

800

300

 

300

61203

6.12.03 Éclairage photovoltaïque/installation pour les 8 cliniques dans la zone du projet.

Voir 7.02.12

4

0

0

0

 

0

61204

6.12.04 Réfrigération photovoltaïque/installation aux 8 cliniques @ Euro 6000/clinique.

Voir 7.02.13

4

0

0

0

 

0

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sous-total 6.12

 

0

800

300

 

300

 

 

 

 

 

 

 

 

 

6.13 Structures récolte eau pluviale utilisation domestique

 

 

 

 

 

 

61301

6.13.01  Construction premiers 200 systèmes de récolte eau pluviale domestique

4

0

36.000

13.500

 

13.500

61302

6.13.02 Monitorage premières installations récolte eau (premiers 24 mois)

4

0

400

150

 

150

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sous-total 6.14

 

0

36.400

13.650

 

13.650

 

 

 

 

 

 

 

 

 

6.14 Station radio

 

 

 

 

 

 

61401

6.14.01 Atelier station radio;

ameublement etc.

4

14.000

16.000

6.000

 

20.000

61402

6.14.02 Fonds station radio;

achat équipements.

Voir 7.02.14

4

0

0

0

 

0

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sous-total 6.14

 

14.000

16.000

6.000

 

20.000

 

 

 

 

 

 

 

 

 

6.15 Fonds éclairage PV

 

 

 

 

 

 

61501

6.15.01 Fonds éclairage photovoltaïque ménages;

destinés achats premiers systèmes. Voir 7.02.15

4/5

0

0

0

 

0

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sous-total 6.15

 

0

0

0

 

0

 

 

 

 

 

 

 

 

 

6.16 Ambulances à bicyclette

 

 

 

 

 

 

61601

6.16.01 Construction locale de

46 structures ``ambulance`` pour 46 porte-patients à bicylette.

4

0

2.400

900

 

900

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sous-total 6.16

 

0

2,400

900

 

900

 

 

 

 

 

 

 

 

 

6.17 Centres meuniers

 

 

 

 

 

 

61701

Construction de 46 centres meuniers

au niveau forage, équippés de moulins à grain manuels

4

0

4.800

1.800

 

1.800

61702

46 moulins manuels pour les centres meuniers – voir 7.02.22

4

0

0

0

 

0

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sous-total 6.17

 

0

4.800

1.800

 

1.800

 

 

 

 

 

 

 

 

 

6.18 Centres distribution médicaments

 

 

 

 

 

 

61801

6.18.01 Construction locale de

46 structures pour la distribution des médicaments au niveau commission forage.

4

0

4.800

1.800

 

1.800

61802

6.18.02 Éclairage PV pour les centres de distribution des médicaments.

Voir voix 7.02.23

4

0

0

0

 

0

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sous-total 6.18

 

0

4.800

1.800

 

1.800

 

 

 

 

 

 

 

 

 

6.19 Centres stockage aliments

 

 

 

 

 

 

61901

6.19.01 Construction de 46

structures de stockage aliments pour consommation locale au niveau des commissions forage

4

0

46.000

17.250

 

17.250

 

 

 

0

46.000

17.250

 

17.250

 

6.20 Centre infermiers

 

 

 

 

 

 

62001

6.20.01 Construction de 220

centres infermiers au niveau

des commissions réservoir

(pour mémoire)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

6.21 Centres médicins

 

 

 

 

 

 

62101

6.21.01 Construction de 46

Centres médicins au niveau des

Commissions forage

(pour mémoire)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

6.22 Écoles primaires

 

 

 

 

 

 

62201

6.22.01 Construction de 100 écoles

pour regroupements de 2-3 commissions résrvoir.

(pour mémoire)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

6.23 Écoles de deuximème niveau

 

 

 

 

 

 

62301

6.23.01 Construction de 46 écoles

de deuxième niveau au niveau

des commissions réservoir.

(Pour mémoire)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

6.24 École d´artisanat

 

 

 

 

 

 

62401

6.24.01 Construction d´une école

Centrale à Makalondi de

Formation d´artisans.

(Pour mémoire)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

6. SOUS-TOTAL AUTRE

 

399.200

3.335.600

1.250.850

0

1.650.050

 

 

 

 

 

 

 

 

 

7. Sous-traitance relative aux activités de construction

 

 

 

 

 

 

 

7.01 Travaux

 

 

 

 

 

 

70101

7.01.01 Construction 38 forages à diamètre int. 8”

3500m @ Euro 150

3

525.000

0

0

 

0

525.000

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sous-total 7.01

 

525.000

0

0

 

525.000

 

 

 

 

 

 

 

 

 

7.02 Fournitures

 

 

 

 

 

 

70201

7.02.01 Formes et moules pour produits 2 usines.

Voir 6.06.04

2/3

42.000

0

0

 

42.000

70202

7.02.02 Établissement réseau recyclage-assainissement. Moyens transport.

Voir 6.07.02

2

82.000

0

0

 

82.000

70203

6.09.07 270 Pompes solaires

compris boïtiers électroniques

Voir 6.09.07

3

300.000

0

0

 

300.000

70204

7.02.04 Panneaux solaires (270*300 W = 81.0 kW)

Voir 6.09.09

3

350.000

0

0

 

350.000

70205

7.02.05 139 pompes manuelles

entièrement en acier inoxydable

Voir 6.09.10

3

100.000

0

0

 

100.000

70206

7.02.06 Câbles, tuyaux accessoires pour pompes/puits

Voir 6.09.11

3

  50.000

0

0

 

50.000

70207

7.02.07 Tuyaux puits aux réservoirs – 200000m @ Euro 0.75. Voir 6.09.12

3

150.000

0

0

 

150.000

70208

7.02.08 Magasin pièces détachées pompes

Voir 6.09.17

3

30.000

0

0

 

30.000

70209

7.02.09 50 Installations de purification d'eau pour cliniques et écoles (back-up)

Voir 6.09.20

4

49.300

0

0

 

49.300

70210

7.02.10 220 systèmes éclairage photovoltaïque pour les études.

Voir 6.11.02

4

50.000

0

 

 

50.000

70211

7.02.11 Éclairage photovoltaïque pour les +/-41 écoles.

Voir 6.12.01

4

60.000

0

0

 

60.000

70212

7.02.12 Éclairage photovoltaïque/installation pour les 9 cliniques dans la zone du projet. Voir 6.12.03

4

12.000

0

0

 

12.000

70213

7.02.13 Réfrigération photovoltaïque/installation aux cliniques @ Euro  /clinique.

4

12.000

0

0

 

12.000

70214

7.02.14 Fonds station radio;

achat équipements.

Voir 6.14.02

4

25000

0

0

 

25000

70215

7.02.15 Fonds éclairage photovoltaïque ménages;

destinés achats premiers systèmes. Voir 6.15.01

4/5

10000

0

0

 

10000

70216

7.02.16 Bureaux et mobilier 46 systèmes SEL-LETS.

Achats locaux.

Voir 6.04.02

2

40.000

0

0

 

40.000

70217

7.02.017 Ordinateur principal systèmes SEL-LETS et back-up.

Voir 6.04.03

2

10.000

0

0

 

10.000

70218

7.02.18 76 ordinateurs enregistrement transactions SEL-LETS (100 transactions/personne/heure)

Voir 6.04.04

2

60.000

0

0

 

60.000

70219

7.02.19 Alimentation PV 64 systèmes SEL-LETS et accessoires.

Voir 6.04.05

2